à 20 ans, à 30 ans

a_20_ans_a_30_ans

Maintenant que j’ai bien passé la trentaine, je m’amuse parfois à penser aux changements de ma vie, à cette évolution entre à 20 ans, à 30 ans. Et lorsque je dresse le bilan c’est assez fou ce qui se passe en 10 ans et comment on grandit. Bon je ne vais pas rentrer dans les détails psychologiques (là il nous faudrait plus d’un post hahahahahaha…). Mais faisons le point sur les sujets que j’aborde le plus ici.

Notre nouvelle cuisine 1

Décoration – A 20 ans, j’habitais dans mon studio à Toulouse, jusque là tout va bien. Sauf que l’ambiance était tout sauf bohème-chic. Je vouais un culte à tous les objets Disney: peluches, réveils, déco en tous genres, coussins… Il y en avait partout. Je pense que j’allais toutes les semaines au Disney Store et c’était rare que je reparte les mains vides. En plus de toute cette accumulation, je ne voyais que par la couleur rose (rideaux, fauteuil, coussins…) avec des petites touches léopard. J’avais même recouvert le plan de travail de mon bar avec du venilia léopard. Bref c’était un joli capharnaüm mais à l’époque j’adorais ça. Le moi d’aujourd’hui ne pourrait pas vivre là dedans, mais je ne regrette rien et je m’amuse à revoir les photos. A 30 ans, vous avez déjà pu le voir j’aime le blanc, le blanc et le blanc… Des touches de couleurs, des plantes, des bougies parfumées, tout pouvant donner à ma maison une atmosphère agréable et accueillante.

evolution de style 2

Mode – A 20 ans c’était la fête du rose et de la paillette. Comme j’étais en école de stylisme, nous nous amusions souvent à nous créer des looks un peu délurés, comme des grandes jupes en tulle, des accumulations de colliers, boucles d’oreilles en forme d’étoiles fluo… Evidemment on trouvait ça trop top. Bon je vous rassure ça n’a pas duré très longtemps et je suis vite retournée vers des pièces plus classiques. Mais avec le recul, je pense avoir mis du temps à me trouver. Alors que pourtant j’ai aujourd’hui un style à base d’intemporels: jean slim, chemise blanche, marinière… je note que le chemin fut long ! A 30 ans j’ai enfin un style qui me correspond avec des pièces classiques ponctuées d’éléments colorés, souvent fleuris pour la mini touche bohème. Remarque dans 10 ans j’aurai peut-être encore changé d’avis.

salade composée au poulet au miel 1

Cuisine – A 20 ans mon alimentation n’était pas très variée mais vraiment pas. Je pense que je pratiquais sans grands écarts le régime de l’étudiant qui se compose de pizzas, fast food, kebabs, sandwichs, pâtes et des tonnes de biscuits. Bref je n’usais pas beaucoup ma cuisine. En plus, j’avais la chance incroyable de ne pas prendre un gramme (aujourd’hui c’est fini, hahahahahaha). A 30 ans, je ne  mange rien d’industriel, je fais quasiment tout maison et la cuisine est le centre de la maison. Les livres de cuisine ont pris une place importante dans ma bibliothèque et je ne manque jamais une occasion de regarder des recettes dans les magazines. Une vraie accro…

En quoi Pinterest a change mon quotidien 2

Travail – A 20 ans je faisais mes études de stylisme sans vraiment savoir vers quoi cela me mènerait. A l’époque je ne pensais d’ailleurs pas que les prochaines années se dérouleraient dans un hôtel-restaurant, mais ça c’est encore un autre chapitre. Mes études me plaisaient, j’étais très assidue, et ma passion ultime la mode. Pourtant, je ne voyais pas vraiment plus loin que la fin de mon cursus. A 30 ans, je suis passée par tout un un tas de stades et me voilà avec mon blog, travaillant à mon compte, développant de nouvelles passions mais qui n’ont rien à voir avec le design de mode. Bien que je reste dans des domaines artistiques. Il y a encore trois ans jamais je n’aurais penser une telle chose. Comme quoi le chemin parcouru est souvent assez fou…

10 Comments

Laisser un commentaire